Rwanda

30 ans après le génocide rwandais : Quelles leçons pour Haïti?

Publié : le lundi 8 avril 2024 à 8h 43 am

Le 7 avril 2024 marque les 30 ans du génocide au Rwanda, un sombre chapitre de l’histoire mondiale qui continue de résonner. Lors d’un discours émouvant à Kigali, le président Paul Kagame a souligné le rôle de la communauté internationale dans cet événement tragique, déplorant son inaction face à la montée de la violence.

« C’est la communauté internationale qui nous a tous laissé tomber, que ce soit par mépris ou par lâcheté », a déclaré Kagame, exprimant une colère longtemps contenue. Ces paroles ont été renforcées par Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union africaine, qui a exhorté à reconnaître et à assumer la responsabilité de cette tragédie.

Face à la menace imminente des gangs en Haïti, il est crucial pour les dirigeants haïtiens de tirer des leçons du génocide rwandais. L’inaction de la communauté internationale et des institutions régionales a permis la montée en puissance d’une violence dévastatrice au Rwanda, un scénario que Haïti ne peut se permettre de répéter.

Les dirigeants haïtiens doivent prendre des mesures immédiates pour protéger la population civile et prévenir toute escalade de la violence. Cela nécessite une action concertée, à la fois au niveau national et international, pour s’attaquer aux racines profondes de l’instabilité et de la violence en Haïti.

En cette période de commémoration du génocide rwandais, Haïti doit se rappeler les conséquences désastreuses de l’inaction et s’engager résolument à protéger ses citoyens contre toute forme de violence et d’atrocités. Seule une action déterminée et unie peuvent garantir un avenir de paix et de stabilité pour le peuple haïtien.

Me. Wadson ALIX

Rédacteur en chef

Areanews Média

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button