Éditorial

Ayiti et le Maroc : Deux nations en détresse, un appel à la solidarité mondiale

Publier le : 10 septembre 2023 à 12:20

Le lundi 11 septembre 2023 devait être une journée de rentrée scolaire prometteuse en Ayiti selon les dispositions du Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP), mais l’impossible ouverture des classes révèle la réalité terrifiante qui règne dans de nombreux quartiers du pays. Les déplacés de la terreur des gangs vivent dans la peur constante, tandis qu’une crise humanitaire chronique pèse lourdement sur la vie de la population ayitienne.

La terreur des gangs en Ayiti a poussé de nombreuses familles à quitter leurs maisons, cherchant refuge où elles le peuvent. Les écoles, qui devraient être des sanctuaires d’apprentissage, ont été occupées par ces déplacés, privant ainsi les enfants de leur éducation. Cette situation est inacceptable et exige une réponse urgente pour rétablir la sécurité, garantir l’accès à l’éducation et attaquer les racines profondes de la violence.

Pendant ce temps, le gouvernement d’Ariel Henry et l’opposition continuent de négocier sur fond de misères persistantes pour la population ayitienne. La politique doit céder le pas à l’urgence humanitaire. Il est temps de mettre de côté les différences partisanes et de travailler ensemble pour soulager la souffrance de la population, en fournissant une assistance humanitaire efficace et en lançant des reformes structurelles.

Le Maroc, lui aussi, a été secoué par un tremblement de terre dans la nuit du 8 au 9 septembre 2023, rappelant la fragilité de notre existence face aux forces naturelles. Cependant, ce moment de crise a également mis en lumière la solidarité mondiale. Les nations du monde entier se sont mobilisées pour offrir leur soutien, montrant que l’humanité peut se rassembler dans les moments difficiles.

Dans ces moments sombres, nous devons nous rappeler que la solidarité tant nationale que mondiale est une force puissante. Que ce soit en Ayiti ou au Maroc, notre devoir en tant que citoyens du monde est de répondre aux crises humanitaires avec compassion, détermination et coopération internationale. Ayiti et le Maroc ont besoin de notre soutien, et c’est en unissant nos efforts que nous pourrons aider ces nations à se relever et à se reconstruire.

Wadson ALIX,
Journaliste Multimédia
awadson11@gmail.com

Areanews Media

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button