Sci-Tech

Découverte Majeure : Un Mécanisme de Contrôle de Qualité Clé dans la Réplication de l’ADN

Publié : le lundi 1e avr 2024 à 7h 19 am

Des chercheurs de l’École de Médecine Perelman de l’Université de Pennsylvanie ont récemment fait une découverte révolutionnaire dans le domaine de la biologie moléculaire. Leur étude, publiée dans la revue Cell, met en lumière un mécanisme de contrôle de qualité crucial dans la réplication de l’ADN, un processus fondamental pour tous les organismes vivants.

Lorsque les cellules se divisent, la première étape est de produire des copies précises de leur ADN. Cependant, ce processus est sujet à des mutations génétiques, pouvant entraîner la mort cellulaire ou même le cancer.

Les chercheurs ont identifié un complexe protéique multi-fonctionnel dans les cellules, agissant comme une “machine” régulant la réplication de l’ADN pour assurer sa progression fluide. Ce mécanisme, baptisé 55LCC, joue un rôle essentiel dans l’arrêt ou la pause de la réplication de l’ADN, garantissant ainsi son intégrité et sa stabilité.

Grâce à des techniques avancées telles que la microscopie électronique cryogénique et l’analyse des mutations par CRISPR, les chercheurs ont pu identifier le complexe protéique 55LCC et comprendre son fonctionnement. Ce complexe, alimenté par des enzymes similaires à des moteurs appelées ATPases, agit en dépliant le complexe de réplication de l’ADN, permettant ainsi son démontage et sa dégradation.

Les résultats de l’étude révèlent l’importance cruciale de 55LCC dans le maintien de la stabilité du génome et la régulation de la division cellulaire. Les mutations héritées dans les enzymes constitutives de 55LCC sont associées à des syndromes neurodéveloppementaux sévères tels que la perte auditive, les troubles cognitifs et moteurs, ainsi que l’épilepsie.

Cette découverte ouvre la voie à de nouvelles pistes de recherche pour comprendre et traiter ces troubles, offrant ainsi des perspectives prometteuses pour le développement de futurs traitements. L’équipe de recherche continue d’explorer le fonctionnement et la régulation de 55LCC, dans l’espoir de trouver de nouvelles applications dans le domaine de la santé cellulaire.

Cette avancée remarquable démontre une fois de plus l’importance cruciale de la recherche fondamentale dans la compréhension des processus biologiques et dans le développement de solutions innovantes pour la santé humaine.

Pour plus d’informations sur cette étude, consultez l’article complet dans la revue Cell.

M. Salvatore ALBERTBAZILE

Correspondant Intercontinental

Areanews Média

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button