InternationalesMigration

Déploiement de troupes en Floride pour protéger contre les migrants haïtiens fuyant l’agitation

Publié : le jeudi 14 mars 2024 à 4h 24 pm

Le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, a révélé mercredi des plans pour déployer plus de 250 soldats et autres ressources afin de protéger l’État ensoleillé contre les immigrants illégaux potentiels en provenance d’Haïti. Cette initiative fait suite à une vague de violence des gangs et à une agitation généralisée qui secoue l’île des Caraïbes en raison d’un vide politique, plongeant la nation dans ce que certains experts décrivent comme une quasi-guerre civile.

“Pendant assez longtemps, l’État de Floride a consacré des ressources importantes pour lutter contre les navires illégaux venant en Floride de pays comme Haïti”, a déclaré le gouverneur dans un communiqué. “Aucun État n’a fait plus pour compléter les efforts d’interception de la Garde côtière américaine sous-dotée ; nous ne pouvons pas permettre à des étrangers illégaux de venir en Floride.”

En plus de déployer les soldats, DeSantis ordonne également le déploiement d’une douzaine de navires et d’aéronefs pour surveiller la côte sud de la Floride.

Les troupes déployées comprennent 23 officiers de la Commission de conservation de la faune et de la flore de Floride, 30 officiers supplémentaires de la Patrouille routière de Floride, 39 officiers du Département de l’application des lois de Floride et 48 soldats de la Garde nationale, selon le bureau du gouverneur. DeSantis enverra également jusqu’à 133 soldats de la Garde nationale de l’État de Floride dans les Keys.

La crise actuelle en Haïti découle en partie de sa difficulté à combler le vide laissé par le président Jovenel Moïse, assassiné en 2021 par un tireur. La nation est divisée amèrement sur la manière de le remplacer et les tensions politiques couvent depuis un certain temps. En plus de l’augmentation de la violence des gangs ravageant la nation insulaire, les Haïtiens sont également confrontés à une diminution des denrées alimentaires et d’autres fournitures critiques. L’annonce de la démission d’Henry fait suite à ces troubles.

Alors que la crise en Haïti se déroule, l’administration Biden est attentive. Les États-Unis ont envoyé une unité anti-terroriste de Marines pour protéger l’ambassade américaine en Haïti, le Commandement Sud des États-Unis.

M. Salvatore G. ALBERT-BAZILE

Correspondant Intercontinental

Areanews Média

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button