Mexique

Le Mexique accuse l’Équateur d’avoir attaqué son ambassade

Publié : le mercredi 1e mai 2024 à 2h 02 pm

Le Mexique a déclaré aux juges de la Cour internationale de Justice (CIJ) qu’un raid armé de l’Équateur contre son ambassade à Quito était une violation du droit international.

Cette affaire concerne l’arrestation de l’ancien vice-président équatorien Jorge Glas, reconnu coupable de corruption et faisant face à de nouvelles accusations. Il vivait à l’ambassade du Mexique depuis décembre et a été arrêté le 5 avril lors d’un raid de la police équatorienne. Cela s’est passé peu après que le Mexique lui ait accordé l’asile.

Alejandro Celorio, conseiller juridique du ministère mexicain des Affaires étrangères, a déclaré que le raid contre l’ambassade du Mexique était illégal. Il a souligné qu’aucune règle de droit international ne permettait à l’Équateur d’agir de cette manière.

Celorio a ajouté que cette affaire est importante pour la communauté internationale. L’immunité des diplomates et des ambassades est un principe essentiel des relations entre les pays.

Le Mexique a déposé une plainte auprès de la CIJ, exigeant que l’Équateur présente des excuses publiques et offre des réparations pour le préjudice subi.

Lors de l’audience, le Mexique a demandé des mesures d’urgence, comme la protection de son ambassade et d’autres bâtiments diplomatiques en Équateur.

Les affaires de la CIJ prennent souvent des années à se résoudre, et bien que ses décisions soient juridiquement contraignantes, elles ne sont pas toujours faciles à faire appliquer.

L’Équateur présentera sa réponse aux demandes du Mexique. De plus, l’Équateur a également déposé sa propre plainte contre le Mexique, affirmant que le Mexique avait violé le droit international en accordant l’asile à Glas.

Salvatore ALBERTBAZILE

Correspondant Intercontinental 

Areanews Média 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button