Haïti

Les Japonnais ont fait la suprise au Qatar

Publier le: 23 nov. 2022 à 13:31

Pour son match d’ouverture dans cette vingt-deuxième édition de la coupe du monde Qatar la sélection allemande a baissé pavillons face aux Japonais (2-1) au Khalifa Stadium de Doha, ayant une capacité de 46.416 places assisses.

Après la fameuse défaite, hier, de l’Argentine, face aux Saoudiens (1-2), l’Allemagne s’est fait aussi piéger au Qatar. Bien en place, la Mannschaft a ballotté outrageusement les Samurai Blue en première manche.
Logiquement, sur penalty, Gundogan a offert l’avantage aux siens (33e, 1-0). Au retour des vestiaires, les hommes de Flick ont buté sur un excellent gardien nippon Gonda, auteur de parades salvatrices devant Serge Gnabry (71e, 72e) et Hofmann (73e). Quand il a été battu, le portier a été sauvé par son poteau sur une frappe malicieuse de Gundogan (61e). À force de ne pas se mettre à l’abri, et devant les coups tactiques de Moriyasu, qui a mis en place une tactique audacieuse avec cinq offensifs en fin de match, l’Allemagne a finalement plié devant Ritsu Doan (75e) et Takuma Asano (83e). Comme un symbole, les deux buteurs du Japon étaient remplaçants en début de partie, et ces derniers évoluent aussi dans la Bundesliga.

Incroyable sensation à Doha, où le Japon s’offre le scalp de l’Allemagne ! La Mannschaft avait pourtant ouvert le score et frôlé le break, mais les Japonais ont tenu bon et fini par faire chuter leurs adversaires.
Le réalisme nippon a contrasté avec le manque d’efficacité des Allemands, qui pourraient se mordre les doigts de ne pas avoir converti une énorme quadruple situation (71e). Surtout, quelle fin de match haletante on a vécu !

D’autre part, les joueurs allemands se sont couverts la bouche en signe de protestation contre la décision d’interdire aux nations de porter le brassard de capitaine One-Love lors de la Coupe du monde.
L’équipe nationale allemande s’est donc montrée très courageuse avec cette position tenue par ses joueurs. Ils se sont tous couvert la bouche sur la photo d’avant match afin d’exprimer leur désaccord avec les décisions de la FIFA. Et en particulier celle qui concerne le brassard « One Love », en soutien à la communauté LGBT+.

Les Allemands vont-ils subir le même sort de la dernière coupe du monde?

Webertson Dorvil
AreaNews Media

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button