Haïti

L’insécurité a déjà fait près de 2500 morts en 2023, selon l’ONU

Publier le : 18 août 2023 à 16:24

L’Organisation des Nations Unies (ONU) a publié un rapport tragique sur la situation actuelle d’Haïti ce jeudi 17 août 2023, informant que les violences perpétrées par les gangs armés en Haïti ont déjà causé la mort de 2 439 personnes entre janvier et août 2023.

Selon les conclusions du rapport, la violence généralisée est devenue le principal moteur des déplacements internes dans le pays, touchant près de 200 000 déplacés sur le territoire haïtien. Bien que la concentration la plus élevée de déplacés soit observée dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, d’autres régions commencent également à subir les pressions croissantes de ce fléau.

Le mouvement d’autodéfense, connu sous le nom de “Bwa Kalé”, est pointé du doigt par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) comme un facteur aggravant les tensions et les craintes au sein des communautés haïtiennes. Le mouvement est réputé pour ses lynchages aveugles, sapant ainsi la solidarité au sein des localités touchées,rapporte l’OIM.

Cette situation alarmante a également entraîné 902 blessés et 951 cas de kidnapping enregistrés dans le pays au cours de la même période.

De plus, l’ONU a souligné qu’au-delà des conséquences internes, plus de 100 000 Haïtiens ont été renvoyés de force depuis les pays voisins en 2023. Nombre d’entre eux se retrouvent sans papiers d’identité, rendant leur réintégration encore plus complexe. Parmi les migrants rapatriés interrogés, 22% ont déjà été déplacés à l’intérieur même d’Haïti.

Face à cette situation critique, l’agence onusienne insiste sur la nécessité de rechercher des solutions durables et à long terme pour mettre fin aux déplacements internes. Alors que l’assistance immédiate demeure vitale pour les personnes déplacées et les communautés d’accueil, il est désormais impératif d’accélérer les efforts visant à s’attaquer aux causes profondes des déplacements, a souligné l’OIM.

Areanews Media

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button