Crise en Haïti

Martine Moïse tacle le gouvernement d’Ariel Henry lors d’un échange avec le Secrétaire général de l’OEA

Publier le: 15 juin 2023 à 15:05

L’ancienne Première Dame de la République Martine Moïse a rencontré hier, mercredi 14 juin 2023, le Secrétaire Général de l’Organisation des États américains (OEA) Luis Almagro. Ils ont échangé sur plusieurs sujets qui portaient principalement sur les questions de sécurité en Haïti, outre l’ouverture d’une enquête internationale sur la mort de son mari.

Si le centre des discussions s’est déroulé principalement autour de l’assassinat du 58e Président haïtien Jovenel Moïse, dans la nuit du 6 juillet au 7 juillet 2021, la veuve en a également profité pour aborder les images du gouvernement en place sur divers sujets.

Après des mois de silence, Martine Moïse a relancé le débat sur le manque de crédibilité du régime actuel, à sa tête : Ariel Henry. Elle a identifié de nombreux défauts chez les dirigeants actuels dans ses entretiens avec M. Luis Almagro.

Selon Martine, pour que la crise politique soit résolue, il est plus que nécessaire qu’un nouveau Premier ministre soit désigné et qu’un autre gouvernement de consensus soit mis en place. Il y aura des personnes dont les noms ne sont pas cités dans la mort de l’ancien président Jovenel, et qui sont impliquées dans des activités de gangs.

Par ailleurs, il insiste que la solution au climat d’insécurité actuel passe par la livraison d’armes et d’équipements militaires pour renforcer les capacités de l’armée et de l’ensemble de la Police Nationale d’Haïti (PNH).

Elle a déclaré qu’une intervention militaire ne mènera pas le pays vers la paix. À titre d’exemple, la dernière intervention des soldats de l’ONU en Haïti a duré 13 ans. Et de 2004 à 2017 tout n’a été que désastre.

Areanews Media

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button