République dominicaine

Mort de 34 nouveaux-nés dominicains et haïtiens en République dominicaine

Publier le: 18 avril 2023 à 08:05

Le Dr Martín Ortiz García, directeur de la maternité et de l’enfance et des adolescents du Service national de santé (SNS), a confirmé hier que 34 nouveau-nés sont décédés à l’hôpital maternel et infantile de San Lorenzo de Los Mina, en raison d’une prétendue “épidémie d’infection” au cours de le mois de février.

Les décès appartiennent à 23 nouveau-nés de mères dominicaines et onze de mères de nationalité haïtienne, peut-on lire dans les lignes du journal dominicain Listín Diario.

Ortiz García a indiqué qu’au cours de ce mois, un nourrisson “apparemment contaminé” est entré dans le service de néonatologie de l’hôpital, causant par la suite la mort des autres enfants.

Face à cette situation, les autorités du SNS, l’Association médicale dominicaine (CMD), dirigée par Senén Caba, et les directeurs de la maternité de San Lorenzo de Los Mina, ont tenu une réunion à huis clos au cours de laquelle ils ont convenu de créer une commission qui vérifiera les registres des naissances et de la mortalité néonatale enregistrés par le centre de santé.

Ortiz García, après la fin de la réunion, a expliqué que les 34 décès néonatals étaient dus à une “infection germinale”, une bactérie ou un virus que le nourrisson peut contracter d’un autre enfant, provenant d’un autre hôpital ou d’un bébé né dans ce centre médecin d’une mère qui a eu une « infection urinaire ou autre ».

Le rapport statistique indique que la cause la plus fréquente de “décès néonatal” est due à “certaines affections originaires de la période périnatale” avec un total de 1 624 décès, tandis que dans la catégorie post-néonatale, elle est due à des “codes de situations particulières” avec 233 De même, les “maladies de l’appareil respiratoire” correspondent à la deuxième cause la plus fréquente de cette affection avec 145 bébés décédés.

Le SNS a précisé quelques heures plus tard que cinq nouveau-nés sont décédés à la maternité de Los Mina en raison d’un “choc septique”, c’est-à-dire d’une infection externe au mois de février.

La Direction de la mère, de l’enfant et de l’adolescent du SNS a précisé que six étaient dus à une hémorragie pulmonaire, sept à une cardiopathie congénitale complexe, quatre à une asphyxie périnatale, un à un syndrome d’aspiration méconiale, deux à une septicémie néonatale, un à un second degré brûlures, quatre dues à la coagulation intravasculaire disséminée et quatre autres dues au syndrome de détresse respiratoire.

L’entité a souscrit aux déclarations du Dr Ortiz García, réitérant que les décès de bébés dus à une infection sont dus à un nourrisson externe qui a été admis avec la bactérie et a affecté les cinq nouveau-nés au cours de la deuxième semaine de février.

Areanews Media

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button