Crise en Haïti

Port-au-Prince en proie à de nouvelles attaques de gangs avant la transition politique

Publié: le lundi 22 avril 2024 à 9h 31 am

La capitale haïtienne, Port-au-Prince, est touchée par de nouvelles vagues de violence de la part de gangs armés, alors que le pays se prépare à une transition gouvernementale imminente.

Les gangs ont lancé des attaques dans différentes parties de la ville, y compris le quartier de Bas-Delmas, qui est devenu un champ de bataille entre policiers et gangs armés. Des incendies criminels et des coups de feu ont été signalés, même près du Palais national.

Des enregistrements vocaux circulant sur les réseaux sociaux semblent impliquer le chef de gang Jimmy “Barbeque” Cherizier, qui aurait donné des ordres pour incendier des maisons dans le quartier Lower Delmas.

Les installations médicales de l’Université d’État d’Haïti ont été pillées par les gangs, et des attaques ont également eu lieu dans les banlieues environnantes, comme Pétion-Ville.

Cette escalade de violence intervient alors que le pays s’apprête à installer un conseil de transition de neuf membres pour remplacer le Premier ministre Ariel Henry. Ce dernier s’était engagé à démissionner suite à des pressions américaines.

Les gangs contrôlent désormais environ 90 % de la capitale, selon des groupes de défense des droits. Les efforts pour mettre en place une force de soutien à la sécurité dirigée par le Kenya ont été retardés, compliquant davantage la situation.

Pendant ce temps, Haïti est également confronté à des risques d’inondations dues à de fortes pluies, rendant la situation encore plus difficile pour les personnes déjà déplacées par les violences.

L’ONU estime qu’environ 360 000 personnes sont déplacées dans le pays et que des millions de personnes sont touchées par la faim en raison de la situation.

Salvatore ALBERTBAZILE

Correspondant Intercontinental

Areanews Média

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button