Catastrophes naturelles

Tragédie Hivernale en Mongolie : Des Millions d’Animaux Périssent sous l’Étreinte Glaciale

Publié : le vendredi 22 mars 2024 à 3h 41 pm

L’hiver en Mongolie a pris une tournure tragique, marquée par le Dzud, une calamité météorologique qui a coûté la vie à près de 5 millions d’animaux, selon les agences humanitaires. Cette crise sans précédent met en péril les moyens de subsistance et l’approvisionnement alimentaire de milliers de personnes, principalement des éleveurs nomades traditionnels.

Le Dzud : Une Catastrophe Hivernale

Le Dzud, phénomène redouté, se caractérise par des températures glaciales, des chutes de neige abondantes et une épaisse couche de glace recouvrant les pâturages. Ces conditions extrêmes entravent l’accès des animaux à la nourriture, entraînant une mortalité massive.

Impact Dévastateur sur les Communautés Nomades

En Mongolie, où près de 300 000 personnes dépendent étroitement de leur bétail pour survivre, la perte d’animaux représente un coup dur. Des milliers de familles ont été plongées dans la précarité, incapables de se nourrir ou de se chauffer, tandis que les moyens de subsistance sont anéantis.

Réponse Humanitaire et Défis Rencontrés

Face à cette crise, la Fédération internationale de la Croix-Rouge a lancé des appels de fonds pour soulager les souffrances des victimes. Cependant, malgré les préparatifs, la gravité du Dzud a pris de court les autorités et les organisations humanitaires.

Causes et Conséquences du Dzud

Le Dzud est exacerbé par le changement climatique, avec des sécheresses estivales suivies de fortes chutes de neige et de températures glaciales. Les impacts économiques, sociaux et psychologiques sont dévastateurs, perturbant les déplacements, le commerce et l’accès aux soins de santé et à l’éducation.

Perspectives d’Avenir et Urgence d’Action

Les dzuds deviennent de plus en plus fréquents en Mongolie, avec des répercussions désastreuses sur les éleveurs et leurs troupeaux. Il est impératif d’agir rapidement pour renforcer la résilience des communautés et atténuer les effets du changement climatique.

La tragédie du Dzud en Mongolie met en lumière la fragilité des écosystèmes et des communautés face aux extrêmes climatiques. Au-delà des pertes matérielles, c’est la vie et la survie des populations qui sont en jeu. Il est urgent de mobiliser des ressources et des actions concertées pour répondre à cette crise humanitaire et environnementale.

Source : Article de Helen Regan, CNN, “Près de 5 millions d’animaux morts lors de l’hiver le plus rigoureux en Mongolie depuis un demi-siècle”, mis à jour le 21 mars 2024.

M. Salvatore ALBERTBAZILE

Correspondant Intercontinental

Areanews Média

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button