Diplomatie

Un ancien Consul haïtien en République Dominicaine pointe du doigt la communauté internationale dans la misère d’Haïti

Publié le : 3 oct. 2022 à 14:02

L’ancien consul haïtien Edwin Paraison proclame que la situation chaotique dans laquelle le pays se trouve actuellement est en réalité un complot prévu par d’autres pays. Dans son affirmation, il n’exclut pas notre voisine, la République dominicaine, qui serait notre ennemi le plus proche jouant un rôle important dans cette conspiration.

Paraison avance que cela est dû aux maintes richesses que renfermait notre territoire. Plusieurs pays de l’Afrique ont connu ce même tri en raison de l’abondance de matières premières qu’on y retrouve. On y fait régner un climat de désordre total dans lequel les indigènes ne seront pas en mesure d’exploiter ces richesses eux-mêmes, pour ensuite être pillés sans le savoir.

Dans ses analyses, il montre que paradoxalement, ces situations d’instabilité ne sont jamais parvenus à chasser tous les Haïtiens du pays, car malgré tout, bon nombre d’entre eux tiennent à leur pays, et ne placent pas leur total espoir en la migration vers l’étranger.

Il souligne que durant chaque moment de crise, tout comme à présent, on constate que la République dominicaine signale un recensement massif d’Haïtiens venant s’installer dans leur pays. Selon lui, ces alertes n’ont rien de réel. On assiste plutôt à une augmentation de la population sur le territoire haïtien à chaque période, particulièrement dans la capitale, où se déroulent la plupart des activités économiques.

L’ancien consul a fait savoir que les mouvements de banditisme sont soutenus et alimentés par des personnalités nationales et internationales. Il évoque la période ou Hélène La lime, responsable des Nations-Unies, avait encouragé la création d’une fédération de gangs à travers un programme. Initiative qui a été exécutée mais par la suite réprouvée par l’ancien président Jovenel Moïse, car ils prévoyaient que cette méthode leur permettrait de mieux contrôler les bandits, mais ils ont par la suite constaté le contraire.

Il prévoit que la crise qu’on assiste dans le pays prend une tournure plus chaotique, impliquant l’international, politiquement parlant. Et ce fait engendra des élections frauduleuses ayant une complicité internationale. L’un des cas que l’on peut considérer est celui de la montée au pouvoir de René Préval pour son deuxième mandat.

Ainsi, Paraison fait clairement voir comment la communauté internationale tient en fait à contrôler le pays en y faisant régner des crises qui retiendront l’attention de la population et en même temps leur donner l’occasion de gérer discrètement leurs intérêts.

Flygneau Djélessane Dorothé

AreaNews Media

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button