AsieMongolie

Un Candidat de l’Opposition Assassiné en Pleine Campagne Électorale

Publié : le lundi 17 juin 2024 à 9h 28 am

En Mongolie, un événement tragique a secoué la campagne électorale alors qu’un élu du Parti démocrate (libéral-conservateur) a été assassiné. Le drame s’est produit le samedi 15 juin, en plein cœur de la campagne pour les élections législatives prévues pour le 28 juin. Ce pays, situé entre la Chine et la Russie, est actuellement en émoi face à cette violence politique inhabituelle.

Selon un communiqué du Parti démocrate, la victime, gouverneur de Sant Sum, est identifiée comme B. Bayanmunkh, connu sous le pseudonyme « BB ». Vers 22 heures, lors d’une réunion impliquant cinq membres du Parti du peuple mongol (MPP), BB a été battu à mort. Le Parti démocrate a exprimé sa profonde tristesse en déclarant qu’« une étoile de la démocratie (…) a perdu la vie » par la faute « d’autres personnes ».

Un Pays en Deuil et en Colère

Les membres du Parti démocratique de Mongolie ont allumé des bougies sur la place Sukhbaatar à Oulan Bator pour honorer la mémoire de leur collègue disparu. Cet acte de violence électorale est d’autant plus choquant que les violences lors des élections sont rares en Mongolie, un pays de 3,5 millions d’habitants connu pour son système démocratique, contrairement à ses voisins autoritaires.

Cependant, les tensions montent à l’approche des élections. Les opposants dénoncent un déclin de l’État de droit et des efforts du gouvernement pour étouffer les critiques concernant la corruption. Selon le Parti démocrate, « cette élection se déroule sous toutes les pressions possibles, telles que de fortes pressions gouvernementales et l’espionnage ».

La Mongolie Face à un Défi Démocratique

Cette situation dramatique souligne les défis auxquels la Mongolie est confrontée pour maintenir son processus démocratique. Les élections du 28 juin se dérouleront dans un climat tendu, marqué par la violence et les accusations de corruption. La communauté internationale observe de près ce petit pays d’Asie, espérant que la justice prévaudra et que des mesures seront prises pour garantir la sécurité des candidats et la transparence du processus électoral.

  • Sources: RFI avec AFP.

#Mongolie #Élections #ViolencePolitique #Démocratie #AsiePacifique #Corruption #PartiDémocrate #PartiDuPeupleMongol #Justice #TransparenceÉlectorale

Me. Wadson ALIX 

Rédacteur en chef 

Areanews Média 

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button