Dernière nouvelle

Vladimir Poutine échappe de justesse à la fureur du groupe Wagner

Publier le: 24 juin 2023 à 15:00

Dans un message posté sur Telegram en début de soirée, le patron du groupe de mercenaires Wagner, Evguéni Prigojine a annoncé que ses colonnes faisaient demi-tour après avoir marché en direction de Moscou, à près de 400 km. Il avance avoir pris cette décision pour éviter « un bain de sang ».

Il affirme avoir accepté l’offre du président biélorusse Alexandre Loukachenko qui comprenait «des garanties de sécurité pour les combattants de Wagner».

Les hommes de Wagner sont entrés ce 24 juin au matin dans Rostov-sur-le-Don sans combattre, alors que c’est le quartier général des opérations russes en Ukraine ! Cela en dit long. Son armée a franchi la frontière et il a montré des photos et des vidéos de dizaines de soldats de l’armée régulière qui n’ont opposé aucune résistance.

Vladimir Poutine a de son côté dénoncé la “trahison” et “un coup de poignard dans le dos” de la Russie, après que Prigojine avait affirmé être “prêt à mourir” avec ses 25.000 hommes pour “libérer le peuple russe”, suite à des attaques de l’armée russes contre son camp. Le puissant mercenaire, véritable arme de Vladimir Poutine, a fait savoir que le président russe voulait affaiblir Wagner.

La Russie a mis en garde samedi les pays occidentaux contre toute tentative de “profiter” de la rébellion du groupe paramilitaire Wagner pour pousser leurs desseins “russophobes”, assurant que la mutinerie n’empêcherait pas Moscou d'”atteindre ses objectifs” en Ukraine.

Si des dirigeants de l’OTAN s’entretiennent déjà sur la situation, dont les homologues français et américain Emmanuel Macron et Joe Biden, Poutine de son côté n’est toutefois pas en paix en raison de cet énorme coup porté par le groupe Wagner à sa confiance.

Areanews Media

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button